La route de contournement de la vallée du M'zab bientôt ouverte à la circulation

Par: 
Lu 161 fois

La route de contournement de la vallée du M'zab sera ouverte à la circulation avant septembre prochain, a annoncé, hier, le directeur des travaux publics (DTP) de la wilaya de Ghardaïa.


Le projet, qui a connu un retard suite à des contraintes de financement, est en voie de finition après la reprise des travaux de parachèvement et de reprofilage lancés en octobre 2018 et ayant nécessité un financement sectoriel d'un milliard de DA, a indiqué à l'APS Ali Teggar. Cette route d'évitement revêt une importance stratégique pour la vallée du M'zab (regroupant quatre communes) en raison des particularités topographique et géographique, et de la saturation de la route qui traverse le tissu urbain dense des communes de Ghardaïa et Bounoura, a-t-il précisé. Le tracé de cette route, qui emprunte un terrain plat au départ pour aborder très rapidement un relief rocheux marqué par des zones inondables et d'ensablement, a nécessité une amélioration des caractéristiques géométriques de la route existante et l'élargissement, le renforcement et la modernisation de la chaussée, a expliqué le DTP. D'une longueur de 52 kilomètres, cette voie de contournement prend origine à l'entrée de la nouvelle zone urbaine de Oued N'Chou à 15 km au nord de Ghardaïa et contourne les agglomérations de Oued N'Chou, Bouhraoua (Ghardaïa) et Sidi-Abbaz (Bounoura) et se termine à l'intersection de la RN1 (Ghardaïa /El-Menea) avec la route nationale, RN-49, (Ghardaïa- Ouargla).

Sur le plan accessibilité et connectivité, cette voie de contournement comprend, outre une bifurcation avec la RN1, un échangeur à l'entrée Nord de Oued N'Chou en cours de finition, 03 ouvrages d'art, 14 dalots et une chaussée revêtue de 8 mètres avec des accotements 2x2 mètres, des aires de repos et un giratoire équipé d'une signalisation moderne alimentée en énergie solaire. Reliant les grands axes routiers desservant le sud du pays, cette infrastructure routière permettra, une fois mise en service, de soulager la circulation sur la RN1 caractérisée par une forte concentration du trafic de poids lourds, ce qui réduira considérablement la pollution et offrira aux quelque 6 000 véhicules, dont 35% de poids lourds, qui l'empruntent chaque jour ,une infrastructure moderne disposant d'équipements et de signalisation horizontale et verticale qui assureront confort et sécurité. L'ouverture à la circulation de cette voie de contournement ne manquera pas d'améliorer la circulation au centre des agglomérations (Ghardaïa et Bounoura) en déviant vers l'extérieur de la vallée le trafic de transit composé essentiellement de poids lourds et autres véhicules qui la traversent, a assuré M. Teggar. «Les retombées économiques du projet sont majeures sur les agglomérations et sur la circulation de transit en termes de gains de temps, de parcours et de coût de transport», a-t-il souligné. Cet évitement de la vallée du M'zab est jugé comme vital par les pouvoirs publics afin de faire face au développement du trafic routier entre le nord et le sud du pays et permettre au trafic lourd, en particulier les convois exceptionnels des secteurs de l'hydraulique et énergétique, une fluidité rapide et sécurisante.

Cette route de contournement ainsi que le dédoublement du tronçon de 100 km de la RN1 reliant Ghardaïa à la limite territoriale de la wilaya de Laghouat, dont l'achèvement des travaux et la mise en services sont prévus prochainement, offriront un niveau élevé de sécurité aux usagers, un gain de temps, de parcours et de coût de transport, souligne-t-on à la DTP.

Dernière modification le mercredi, 03 juillet 2019 22:09
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

La partie émergée de l’iceberg de l’informel

Marchandises non facturées

La partie émergée de l’iceberg de l’informel

Manifestation des chômeurs à Batna

Réitérant leurs revendications d’emploi

Manifestation des chômeurs à Batna

Noureddine Bedoui met l’accent sur l’importance de ce rendez-vous

Préparation de la prochaine rentrée sociale

Noureddine Bedoui met l’accent sur l’importance de ce rendez-vous

«Il faut préparer une loi de finances courageuse»

Mohamed Cherif Benmihoub

«Il faut préparer une loi de finances courageuse»