Ouargla

Plus de 22 200 oiseaux aquatiques migrateurs recensés

Par: 
Lu 77 fois

Au moins 22 215 oiseaux aquatiques migrateurs ont été recensés par les ornithologues dans les zones humides de la wilaya d’Ouargla, dans le cadre du dénombrement hivernal de la richesse avifaune migratrice, a-t-on appris jeudi de la Conservation locale des forêts (CF).

L’opération de dénombrement a été effectuée au niveau des plans d’eau et lacs de Merdjaja (commune de Nezla), El-Bhour (Témacine), Lalla Fatma (Mégarine), Chott Sidi-Slimane (Touggourt) et Sebkhet-Sefioune (N‘goussa), en plus de la zone humide de la commune de Hassi-Benabdallah, a-t-on précisé.

Un accroissement sensible du nombre d’oiseaux aquatiques a été relevé, durant la période hivernale, dans les zones humides de la wilaya d’Ouargla, en provenance des régions froides d’Europe à la conquête de lieux de nidification aux conditions climatiques clémentes.

L’opération de recensement a permis de dénombrer diverses espèces d’avifaune, composées notamment du flamant rose, de la Tadorne Casarca, la tadorne de Belon, le Canard Souchet, l’Aigrette Gazette, l’Echasse blanche, l’Avocette élégante, le Héron cendré, le Busard des roseaux, la sarcelle marbrée, le Grèbe castagneux et la poule d’eau.

Selon la Conservation des forêts, le flamant rose constitue l’espèce la plus importante, en termes de nombre, arrivée dans la région et estimée à plus de 17 099 oiseaux, avec de sites de prédilection situés notamment au niveau des lacs de Sebkhet Sefioune (commune de N’goussa), soit près de 16 000 oiseaux, le reste vivant en cette période au niveau des lacs de la commune d’Aïn El-Beida et dans la zone d’Oum-Raneb (commune de Sidi Khouiled).

Outre l’accroissement du nombre de la Tadorne Casarca dans la région, soit plus de 249 oiseaux, et de la poule d’eau (239), l’équipe d’ornithologues a constaté également l’arrivée de nouvelles espèces d’oiseaux migrateurs dans la région, à l’instar du Sirli du désert, le Milan noir et le Huppé fascié.

Pour la Conservation des forêts, le dénombrement annuel vise l’actualisation de la base de suivi des différentes zones humides et l’identification des nouvelles espèces avifaunes nichant dans la région, leur prédominance et caractéristiques.

La wilaya d’Ouargla renferme une dizaine de zones humides constituant une importante destination pour les oiseaux aquatiques migrateurs, notamment en période hivernale.

Ces zones offrent les conditions naturelles et climatiques favorables à la sédentarisation de cette richesse avifaune migratrice.

Dernière modification le samedi, 13 juillet 2019 22:50
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

La partie émergée de l’iceberg de l’informel

Marchandises non facturées

La partie émergée de l’iceberg de l’informel

Manifestation des chômeurs à Batna

Réitérant leurs revendications d’emploi

Manifestation des chômeurs à Batna

Noureddine Bedoui met l’accent sur l’importance de ce rendez-vous

Préparation de la prochaine rentrée sociale

Noureddine Bedoui met l’accent sur l’importance de ce rendez-vous

«Il faut préparer une loi de finances courageuse»

Mohamed Cherif Benmihoub

«Il faut préparer une loi de finances courageuse»