Arkab insiste sur le développement des énergies renouvelables
05 Aoû 2019
Partager

En tournée d’inspection à la wilaya de Constantine

Arkab insiste sur le développement des énergies renouvelables

Par: 
Lu 194 fois

En tournée d’inspection à la wilaya de Constantine, le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a visité, hier, plusieurs infrastructures relevant de la Sonelgaz. 


Par Chahinaz Djahnine 

Par la même occasion, le ministre a déclaré que les centrales électriques à l'échelle nationale seront dotées «prochainement»' d'un système de monitoring devant permettre «une meilleure supervision de l'activité de ces équipements stratégiques». En visitant le complexe de Naftal à  Bounouara (El-Khroub), le représentant du gouvernement a rappelé que «Le système monitoring est indispensable pour surveiller, rapporter et alerter les fonctionnements normaux et anormaux des activités des centrales électriques et assurer la sécurité des équipements».

Il a ajouté que le système de monitoring, dont doivent être dotées les centrales électriques, constitue «une console de supervision», qui regroupe et synthétise toutes les informations, et permet une visibilité sur le système d'informations des équipements, de prévenir les pannes et de les anticiper. M. Arkab a ainsi appelé les responsables concernés à entreprendre les démarches nécessaires pour la mise en place «dans les meilleurs délais» de ce système de surveillance performant.

En animant un point de presse, le ministre a rappelé les objectifs de son département, à savoir relever les défis majeurs de l’intégration des énergies renouvelables dans le processus de   consommation nationale pour réduire la facture. Le but, selon le ministre, consiste à réaliser un programme structurant des énergies renouvelables, qui ne doit pas occulter la réalité économique de notre pays, et ce, pour permettre de développer une industrie nationale dans le domaine des énergies renouvelables.

Dans cette optique, il a estimé que «les projets industriels de production d’énergies renouvelables sont capitalistiques et nécessitent la mobilisation d’importantes ressources financières pour leur réalisation. C’est pourquoi, il y a urgence à réfléchir à la mise en place de nouveaux mécanismes de financement sur le long terme avec des conditions économiques qui n’entravent pas la rentabilité de ces projets». Par ailleurs, Mohamed Arkab a déclaré avant-hier à partir de Batna que l'objectif en matière de consommation d'électricité est d'atteindre 30% pour le secteur de l'industrie et 70% pour les abonnés ordinaires. «Atteindre ce but, permettrait de créer de la valeur ajoutée et de générer de nouveaux postes d'emploi», a précisé le ministre lors de sa visite de travail dans la capitale des Aurès, soulignant que le secteur de l'industrie consomme actuellement 8% d'électricité produite, tandis que les 92% restants sont destinés aux abonnés ordinaires (ménages). Le ministre a salué les efforts déployés par la wilaya de Batna, où les zones industrielles de la région ont atteint une consommation d'électricité de 20%, considérant ce taux comme un «indicateur positif».

Dernière modification le lundi, 05 août 2019 23:21
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..