La circoncision des enfants «interdite» en dehors du milieu hospitalier
14 Mai 2019
Partager

Ministère de la Santé

La circoncision des enfants «interdite» en dehors du milieu hospitalier

Par: 
Lu 715 fois

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, a rappelé, lundi dans un communiqué, aux parents que la circoncision de leurs enfants, durant le Ramadhan, est «interdite» en dehors du milieu hospitalier où elle s'effectue par un médecin spécialiste.

De nombreuses familles algériennes préfèrent circoncire leurs enfants pendant le mois sacré du Ramadhan, à partir de la nuit du 15 à celle du 27, où de nombreuses opérations de ce type sont fréquentes au niveau des hôpitaux et des cliniques privées, individuellement ou dans le cadre d'une campagne collective», souligne le ministère, notant qu'il est «strictement interdit» de pratiquer cette opération «en dehors des services chirurgicaux des établissements hospitaliers publics et des cliniques privées, et ce, sur l'ensemble du territoire national».

Tout en précisant que «la réglementation en vigueur exige que cette opération se fasse en milieu hospitalier par un spécialiste en chirurgie et où sont réunies diverses conditions médicales», le ministère ajoute qu'un «bilan sanguin doit être effectué avant la circoncision pour assurer au chirurgien l’absence de toutes contre-indications médicales préalables».

Il est, enfin, conseillé aux parents d'«étaler le programme des circoncisions durant tout le mois sacré et ne pas le limiter à la nuit du 15 et celle du 27».

Dernière modification le mardi, 14 mai 2019 18:43
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

Renault Scénic

Portrait

Renault Scénic

Les autorités veulent éviter les conditionnalités multilatérales

Recours à l’aide du FMI et de la Banque mondiale

Les autorités veulent éviter les conditionnalités multilatérales

Forte participation nationale à la 10e édition

Salon des énergies renouvelables d'Oran

Forte participation nationale à la 10e édition

Un gain annuel de 10 milliards de centimes

Application de la taxe sur la fortune

Un gain annuel de 10 milliards de centimes