Les médicaments n’altèrent pas la fonction érectile
06 Juil 2019
Partager

Hypertension

Les médicaments n’altèrent pas la fonction érectile

Par: 
Lu 321 fois

Selon une étude rassurante, les médicaments contre les troubles cardiaques (cholestérol, hypertension) n’affectent pas la fonction érectile. De quoi rassurer les patients parfois inquiets des conséquences de leurs traitements.

S’il a été montré que les hommes traités pour une hypertension artérielle ou une hypercholestérolémie avaient un risque accru de développer une dysfonction érectile, les médicaments qu’ils prennent pour traiter ces affections seraient en revanche sans effet sur l’érection. C’est ce qu’a permis d’assurer une étude scientifique menée par des chercheurs canadiens et publiée dans le Canadian Journal of Cardiology.

Pour l’étude, l’équipe a recruté 2 153 hommes de 55 ans et plus, et a mené trois études distinctes : l’antihypertenseur candésartan contre placebo, la rosuvastatine (anti-cholestérol) contre placebo, puis ces deux médicaments pris en combinaison contre deux placebos. Les chercheurs ont ensuite comparé les données, obtenues via des questionnaires,  de la fonction érectile des patients traités par les médicaments à celles des participants des groupes placebo, sans principe actif.

Résultat : aucun des groupes traités n’a eu de changement significatif de la fonction érectile par rapport aux groupes placebo. En aucun cas ces médicaments, pris seul ou en combinaison, n’ont engendré de dysfonction érectile.

Dernière modification le samedi, 06 juillet 2019 22:02
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

Renault Scénic

Portrait

Renault Scénic

Les autorités veulent éviter les conditionnalités multilatérales

Recours à l’aide du FMI et de la Banque mondiale

Les autorités veulent éviter les conditionnalités multilatérales

Forte participation nationale à la 10e édition

Salon des énergies renouvelables d'Oran

Forte participation nationale à la 10e édition

Un gain annuel de 10 milliards de centimes

Application de la taxe sur la fortune

Un gain annuel de 10 milliards de centimes