CAN 2019 – Groupe  C

Les Verts confirment et passent en 8es de finale

Par: 
Lu 173 fois

La sélection nationale de football s’est imposée face au Sénégal (0-1), ce jeudi au Caire (Egypte), en match comptant pour la 2e journée (groupe C) de la Coupe d’Afrique des nations 2019.

Annoncé comme un véritable test pour Belmadi et ses protégés, les Verts ont passé cet examen avec succès. Le duel sur le terrain, et sur le banc, a tourné à l’avantage du club Algérie qui a montré de belles choses dans cette empoignade notamment sur le plan tactique et la rigueur défensive.

Début de match timide

 

Face à la première nation africaine au classement de la Fifa, les camarades de Atal ont mis un certain temps pour rentrer dans leur match. A contrario, les Sénégalais ont pris les choses en main dès l’entame en mettant le pied sur le ballon. Toutefois, la domination des coéquipiers de Mané s’est heurtée à la solidité de l’arrière garde algérienne.

Au fil des minutes, la partie s’est équilibrée et les avants algériens ont commencé à titiller les défenseurs adverses. Fidèle à lui-même, Bounedjah a été un véritable poison pour ses gardes du corps. Bounedjah, L’arme fatale algérienne, s’est montré dangereux à plusieurs reprises mais la réussite n’a pas été de son côté. Le porteur du n°9 a raté deux ou trois belles occasions en première mi-temps, notamment, celle à la 28e minute où il a failli lober le portier sénégalais.

Contrairement à leur entame de match, les Fennecs ont réussi à renverser la vapeur. L’Algérie est parvenue à terminer la première période en force avec une énième tentative de Bounedjah (45’+1) qui n’a pas réussi à trouver le cadre.

La pause citron terminée, les Algériens ont repris le match sur le même rythme et avec la même détermination de bien faire. Après une première tentative loupée par Feghouli à la 48e minute, les Verts ont fini par débloquer la situation une minute plus tard par Belaili. Le pensionnaire de l’ES Tunis (Tunisie) a trouvé la faille dans la défense des Lions de Teranga d’une frappe surpuissante à la 49e minute.

Outre le fait d’avoir pris l’avantage au tableau d’affichage, les Verts ont porté un sérieux coup au moral de leur adversaire. Incapables de tenir la cadence imposée par les Algériens, les Sénégalais ont mis du temps pour retrouver leurs esprits. Les changements opérés par Aliou Cissé n’ont guère inquiété le Onze algérien qui a failli doubler la mise à plusieurs reprises. De plus, l’éveil tardif des Vert et Blanc n’a rien changé à l’issue finale de cette confrontation, la 22e du nom dans l’histoire des deux nations.

Véritable bête noire

Considérée comme la bête noire du Sénégal, cette réputation n’est véritablement pas surfaite, ou encore moins usurpée, pour l’Algérie. En effet, le Sénégal n’a jamais réussi à battre l’Algérie en phase finale de Coupe d’Afrique, en 22 rencontres. Les statistiques sont également très largement en faveur des Verts qui viennent d’enregistrer leur 12e succès face à cet adversaire.

Le premier objectif de Belmadi est désormais atteint. Avec six points glanés en deux matchs, l’Algérie est assurée de disputer les 8es de finale de cette 32e édition de la CAN. Les Algériens doivent à présent réaliser la passe de trois, lundi prochain (20h00, heure algérienne), face à la Tanzanie pour terminer en tête de leur groupe. Ce scénario peut se réaliser dès ce soir à condition que la Tanzanie et le Kenya se neutralisent dans l’autre partie de Groupe C, prévue ce soir (21h00, heure algérienne).

Dernière modification le vendredi, 28 juin 2019 20:52
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

l’Algérie sacrée championne d’Afrique pour la 2e fois

CAN-2019 / Algérie-Sénégal

l’Algérie sacrée championne d’Afrique pour la 2e fois

L'arbitre Gomes remplacé par le Camerounais Alioum Alioum

CAN-2019 / Algérie-Sénégal

L'arbitre Gomes remplacé par le Camerounais Alioum Alioum

Les pouvoirs publics en obligation de réformer toute l’économie

Déséquilibre financier du système de la sécurité sociale

Les pouvoirs publics en obligation de réformer toute l’économie

Saïd Djellab s’attaque aux fraudeurs

Filière céréalière

Saïd Djellab s’attaque aux fraudeurs